/

/

/

/

groupe pgs : une durabilité ancrée dans la stratégie

Témoignage d'un Client

Groupe PGS : une durabilité ancrée dans la stratégie

Chez Vandelanotte, nous accordons une grande importance à la durabilité. Nous souhaitons donc mettre en lumière un client qui s’est fortement engagé en faveur de l’entreprenariat durable, dans un secteur où ce n’est pas évident à première vue. Le Groupe PGS propose à ses clients une vaste gamme de palettes en bois, neuves et d’occasion. Afin d’intégrer réellement la durabilité dans sa stratégie, l’entreprise a créé son propre département RSE il y a environ trois ans.

PGS

PGS a été fondée en France en 1993 et vendait des palettes en bois usagées. Après l’acquisition de sociétés belges produisant des palettes neuves, le groupe a élargi son champ d’action. Le groupe franco-belge est aujourd’hui présent dans 9 pays, compte plus de 40 implantations et emploie plus de 900 personnes. En Belgique, PGS a son siège à Gistel, en Flandre occidentale.

Patricia Simoen est responsable de tout ce qui a trait à la responsabilité sociale d’entreprise pour l’ensemble du groupe. Elle participe à la définition de la stratégie et assure le suivi du plan d’action en collaboration avec la direction et toutes les autres parties prenantes. Elle est assistée par Morganne Danneels, qui est responsable de la responsabilité sociale d’entreprise et qui est également très impliquée dans la RSE et sa communication. Dans le passé, PGS a choisi de ne communiquer sur la RSE que de manière limitée. “Dans de nombreuses entreprises, la communication est le moteur des actions en faveur du développement durable. Nous voulions vraiment ancrer la RSE dans notre stratégie. Nous commençons seulement à ressentir le besoin de communiquer à ce sujet”, expliquent-ils.

Atouts

PGS possède déjà de nombreux atouts qui lui donnent une longueur d’avance en matière de durabilité. “Nous sommes le leader du marché européen des palettes neuves et d’occasion. L’un de nos services les plus récents est la mise en commun des palettes. C’est un exemple de la manière dont nous faisons évoluer nos modèles d’entreprise vers un modèle plus circulaire, en accord avec les défis climatiques. Il s’agit essentiellement de faire la même chose que le reconditionnement - collecter, trier et restaurer des palettes usagées - mais pour le même client”, souligne Patricia Simoen, responsable de la RSE. “En plus de l’accent mis sur la production, l’accent est désormais mis sur l’éco-conception. En collaboration avec le client, notre équipe développe des palettes qui peuvent être produites avec un minimum de matières premières et d’énergie, et avec la durée de vie la plus longue possible.”

De plus, le fait que PGS soit fortement développé et intégré verticalement s’avère une valeur ajoutée. “Nous disposons de nos propres scieries locales, de notre propre usine de fabrication de clous, .... ce qui nous permet de maintenir une chaîne de production courte et d’être proches de nos clients.”

PGS
Patricia et Morganne sont responsables de tout ce qui a trait à la responsabilité sociale d’entreprise pour l’ensemble du groupe PGS.

Un cadre robuste

PGS développe aussi, bien sûr, de nombreuses initiatives en matière de développement durable. “Il y a quelques années encore, ces actions étaient assez dispersées. Mais nous avons rapidement fait le choix de nous y intéresser de manière stratégique, afin d’être encore plus ciblés. Nous avons élaboré cette stratégie “dans les règles de l’art”, sur la base d’une analyse de matérialité et d’une enquête auprès des parties prenantes. Au début, la démarche nous a semblé un peu artificielle, mais nous avons constaté que le ciblage et la priorisation nous aidaient. Nous avons réduit à 11 les 15 thèmes que nous avions définis, ce qui nous donne un cadre de travail plus robuste.”

Ainsi, le Groupe PGS a exprimé une ambition explicite sur 11 thématiques. “Il s’agit par exemple de l’environnement dans lequel nous travaillons et des matières premières. Compte tenu de la rareté des matières premières, c’est une nécessité absolue. Pour réduire nos émissions, nous travaillons sur l’efficacité de nos processus, nous optons de plus en plus pour les énergies renouvelables, nous électrifions notre flotte de véhicules... Nous sommes engagés depuis un certain temps dans un exercice visant à déterminer le niveau de nos émissions de CO2 et comment nous pouvons les réduire de manière drastique. Nous voulons fixer un objectif ambitieux, mais nous devons d’abord approfondir ce qui est réalisable.

La biodiversité et le bois sont également des questions importantes, tout comme l’investissement dans la communauté. Après tout, en tant qu’entreprise, nous voulons nous engager auprès des communautés dans lesquelles nous sommes actifs. Nous voulons également être à la pointe de l’éthique des affaires. Auparavant, nous considérions notre code de conduite davantage comme une tâche nécessaire ‘pour être en ordre’, alors qu’aujourd’hui, nous le voyons vraiment comme un outil utile sur le lieu de travail."

Et puis, bien sûr, il y a les ODD, les objectifs de développement durable des Nations unies. PGS en a sélectionné certains en fonction de l’impact qu’ils peuvent avoir et des suggestions sectorielles contenues dans la législation sur la RSE.

Nous avons bénéficié de l'adhésion de la direction générale dès le début. Un engagement aussi fort de leur part fait une grande différence. Patricia Simoen , Corporate Social Responsibility, PGS

C’est le service RSE qui maintient la vue d’ensemble de ces thématiques et le plan d’action correspondant. “Nous sommes peut-être le pivot, mais les actions sont imbriquées dans tous les services. Chacun d’entre eux est responsable de la ligne de politique prioritaire qui lui a été attribuée. Patricia et Morganne sont très enthousiastes par rapport à l’implication de la direction. “Nous avons eu l’adhésion de la direction générale dès le début. Un engagement aussi fort de leur part fait une grande différence”.

PGS associe également toutes sortes de certifications à ces ambitions. Le groupe est convaincu de l’importance de rédiger des rapports. “L’obligation de communiquer à l’extérieur à l’aide d’indicateurs clés de performance mesurables donne une certaine impulsion. En tant qu’entreprise, vous devez rendre des comptes sur le plan financier ; nous pensons donc qu’il est tout à fait normal de faire de même pour nos efforts en matière de durabilité.”

Quelques termes relatifs à la durabilité

  • ESG est l’acronyme de Environmental, Social & Governance (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance). ESG est souvent utilisé comme alternative à la durabilité.

  • La directive CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive) est la nouvelle directive européenne sur les rapports de développement durable. Elle oblige les 50 000 plus grandes entreprises européennes à rendre compte de l’impact de leurs activités sur les personnes et l’environnement.

  • Les ODD sont les objectifs de développement durable des Nations unies. Les 17 ODD, qui sont liés à 169 cibles, forment ensemble un plan d’action visant à libérer l’humanité de la pauvreté et à remettre la planète sur la voie de la durabilité.

Vandelanotte guide les entreprises vers un avenir durable grâce à des analyses et des points d'action concrets. Contactez nos experts à contact@vdl.be ou consultez plus d'info sur ce sujet.

Partager cette page

Clause de non-responsabilité
Nos avis s'appuient sur la législation, les interprétations et la doctrine en vigueur. Cela n'empêche que l'administration peut les remettre en cause ou que les interprétations existantes peuvent changer.


Plus de récits

Témoignage d'un Client

La Flandre œuvre pleinement à la reconfiguration de la carte des sociétés de logement social et des agences immobilières sociales. Sur le terrain, cela se traduit en de multiples fusions. Les sociétés de logement social !Mpuls (Menin) et De Leie (Wervik) ont officiellement fusionné à la fin 2022. Une opération complexe dans laquelle l’accompagnement de Vandelanotte s’est avéré indispensable.

En savoir plus
Témoignage d'un Client

40 ans après la création de son cabinet, l’avocat Hugo Dekeyzer de Zedelgem peut se targuer d’une belle croissance. L’année dernière, il s’est associé àDepla-Lantsoght de Bruges. « La législation a beaucoup évolué ces dernièresannées. En tant que cabinet, il faut toujours se spécialiser et se professionnaliserpour disposer de toutes les connaissances en interne », explique-t-il. La récentetransition vers Vandelanotte Payroll s’inscrit également dans cette optique.

En savoir plus