/

/

/

/

vandelanotte répond présent aussi aux petits indépendants

Témoignage d'un Client

Vandelanotte répond présent aussi aux petits indépendants

Dès l’adolescence, Liesbet Maenhout savait déjà ce qu’elle voulait faire plus tard : ostéopathe. Après l’école secondaire, elle s’est rendue en Angleterre, où elle a étudié pendant quatre ans puis y est restée encore trois ans. De retour en Belgique, elle a travaillé à Bruges et à Roulers avant de s’installer à Ruddervoorde il y a quelques mois.

Liesbet Maenhout

Enfant, Liesbet était déjà fascinée par les visites chez l’ostéopathe. « Je trouvais presque magique que les mains puissent influencer le fonctionnement du corps. Cette pratique m’a captivée », explique-telle. «Après l’école secondaire, je suis partie à Maidstone en Angleterre, pour suivre un master en ostéopathie. J’y suis ensuite restée encore trois ans. Je suis devenue assistante à l’école, j’y ai obtenu un diplôme postuniversitaire de chargée de cours et j’ai travaillé dans un cabinet privé. Lorsque le moment est venu de créer mon propre cabinet - ce qui représente un engagement à long terme - j’ai décidé de voyager encore un peu et puis de revenir en Belgique. J’ai ouvert mon propre lieu à Bruges et j’ai partagé un cabinet avec d’autres praticiens à Roulers, où je m’occupais principalement de bébés et d’enfants. » Lorsque combiner les deux est devenu un peu trop lourd, Liesbet a décidé de chercher un endroit où s’établir définitivement. C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée à Ruddervoorde, où elle a acheté une maison avec son mari et l’a transformée en habitation avec espace professionnel.

Liesbet y traite aussi bien les adultes que les bébés et les enfants. Elle se distingue par son approche douce et son oreille attentive, explique-telle. « Chaque personne arrive avec une histoire et chaque corps avec une plainte. Il y a une fascination incroyable à juxtaposer les deux. L’ostéopathe renforce le lien avec le corps en utilisant des techniques pour relâcher les tensions qui font que quelqu’un est “bloqué” et en parlant aux patients des raisons pour lesquelles un problème se manifeste (souvent de façon récurrente) - qu’il soit lié à la posture ou au stress. Ma conviction est que le corps ne doit pas nécessairement entrer en crise avant d’aller mieux. Je crois qu’il est possible de détecter les problèmes subtilement ET de les corriger subtilement. Un petit traitement peut avoir un grand effet. »

Devenir ostéopathe indépendante n’a jamais effrayé Liesbet. « Je n’ai jamais rien connu d’autre à la maison, car mes parents ont toujours eu une pharmacie. J’aime travailler seule et à mon compte. C’est plus tranquille », souligne-t-elle. « Comme pour tout indépendant, il y a des semaines où on ne sait pas où donner de la tête et d’autres où c’est un peu plus calme. Ces fluctuations sont inévitables, je ne m’en inquiète pas. Les gens sentent que vous êtes vraiment investi dans votre travail. Le boucheà- oreille fait alors naturellement le reste. Le plus difficile dans la vie d’indépendant, c’est de concilier travail et temps libre. D’une part, travailler davantage augmente votre revenu. D’autre part, il est absurde de dépasser ses limites car son corps et sa qualité de vie privée s’en ressentent. Ce point idéal où se situe la limite fluctue et l’équilibre parfait entre vie professionnelle et vie privée restera toujours une quête, je pense. Mais j’en suis très consciente et j’essaie de le transmettre à mes patients également. »

En raison du mélange de revenus belges et anglais, il était important pour moi de pouvoir m’adresser à un bureau qui connaissait ce type de dossiers sur le bout des doigts. Liesbet Maenhout , Puur osteopathie

Des réponses solides

Liesbet est cliente de Vandelanotte depuis cinq ans. « Vandelanotte m’a été recommandé par des connaissances lorsque j’étais à la recherche d’un bureau comptable ayant de l’expérience dans les dossiers internationaux. En effet j’avais déjà travaillé en Angleterre pendant quelques années et je travaille toujours en tant que freelance pour l’école où j’étais active. En raison de ce mélange de revenus belges et anglais, il était important pour moi de pouvoir m’adresser à un bureau qui connaissait ce type de dossiers sur le bout des doigts. Même si je travaille beaucoup avec les gens, je m’intéresse aussi au monde des chiffres et j’estime qu’il est important d’en assurer le suivi actif. J’aime que tout soit correct à 100 % et c’est certainement le cas chez Vandelanotte. Dès le premier contact avec Tim, mon gestionnaire de compte, nous avons été sur la même longueur d’onde. Il est resté ma personne de contact. Nous nous rencontrons deux fois par an et notre collaboration se déroule de façon idéale en continu. Pour une entreprise unipersonnelle comme la mienne, la comptabilité n’est évidemment pas super complexe, mais j’ai déjà eu des questions sur mes revenus anglais et sur la TVA lorsque des changements sont intervenus concernant l’obligation de TVA pour les ostéopathes. Il m’a également aidée à obtenir un financement pour une rénovation. Les réponses qu’il me donne sont toujours solides. »

« Ai-je parfois été effrayée par la grande structure que représente Vandelanotte? Non, pas vraiment parce que cette taille garantit simplement que toute l’expertise nécessaire est réunie sous un même toit. Je trouve également que myVandelanotte est une valeur ajoutée. Il s’agit d’une plateforme fiable où je peux télécharger et consulter tous mes comptes sous forme numérique. Autre avantage : toute la communication entre nous est centralisée sur cette plateforme. »

Vandelanotte est là pour toutes les entreprises

Vandelanotte a beau être une grande organisation, elle n’en reste pas moins une entreprise familiale où le contact personnel est primordial. Toutes les entreprises peuvent s’adresser à Vandelanotte, qu’elles soient grandes ou petites. Même les indépendants en personne physique donc. Nous vous accompagnons dans la création de votre activité, nous réfléchissons de manière proactive et nous vous fournissons des conseils comptables, juridiques, fiscaux et sociaux sur mesure.

Partager cette page

Clause de non-responsabilité
Nos avis s'appuient sur la législation, les interprétations et la doctrine en vigueur. Cela n'empêche que l'administration peut les remettre en cause ou que les interprétations existantes peuvent changer.


Plus de récits

Témoignage d'un Client

40 ans après la création de son cabinet, l’avocat Hugo Dekeyzer de Zedelgem peut se targuer d’une belle croissance. L’année dernière, il s’est associé àDepla-Lantsoght de Bruges. « La législation a beaucoup évolué ces dernièresannées. En tant que cabinet, il faut toujours se spécialiser et se professionnaliserpour disposer de toutes les connaissances en interne », explique-t-il. La récentetransition vers Vandelanotte Payroll s’inscrit également dans cette optique.

En savoir plus