Sélectionnez votre langue:
Actualités 6 avril 2022 Par Elissa Vantomme

Soumettez votre demande pour le successeur du mécanisme de protection flamand 11

Soumettez votre demande pour le successeur du mécanisme de protection flamand 11
  • +Vous avez une entreprise en Région flamande et vous êtes actif dans un certain secteur (tels que l'événementiel, les discothèques, les salles de fête, le transport de bus et de personnes, les grandes maisons de vacances et les auberges de jeunesse, les agences de voyage, les cinémas et les clubs de sport professionnels en salle).
  • +Votre entreprise a subi double baisse de chiffre d'affaires. Cela doit être démontré par des déclarations de TVA et un certificat d'un comptable agréé :
    • +Baisse du chiffre d’affaires de 30% au T1 2022 par rapport au T1 2019
    • +Baisse du chiffre d’affaires de 60 % dans la période marquée par les restrictions d’exploitation au sein du premier trimestre 2022 par rapport à la période correspondante 2019. Cette période a été définie par activité.
  • +Si votre entreprise a été fermée à titre obligatoire, vous pouvez demander la période de fermeture obligatoire sans avoir à prouver une diminution du chiffre d'affaires.
  • +33.750 euros pour les entreprises comptant jusqu'à 10 employés
  • +67.500 euros pour les entreprises de 10 à 49 employés
  • +180.000 euros pour les entreprises de 50 employés ou plus
Contactez-nous
Vous avez des questions à ce sujet? N'hésitez pas à contacter l'un de nos spécialistes.
Ce formulaire ne peut être envoyé qu’avec l’utilisation de cookies techniques. Vous pouvez accepter ces cookies ici.
Ces cookies sont utilisés pour distinguer les gens des robots. Certaines données, tells que votre adresse IP ou votre préférence linguistique, peuvent être envoyées à Google. Pour plus d’informations sur notre politique en matière de cookies, cliquez ici. Si vous ne souhaitez pas que ces données soient traitées par Google, vous pouvez envoyer votre question ou demande à contact@vdl.be.
Clause de décharge de responsabilité
Dans nos conseils, nous nous basons sur la législation actuelle, les interprétations et la doctrine. Ce qui n'empêche pas que l'Administration puisse les contester ou que des interprétations existantes puissent changer.
Elissa Vantomme
Elissa Vantomme