x
Choisissez votre langue : NederlandsFrançaisEnglish

Un nouveau régime de régularisation permanent (?)

Cet article a été rédigé par Stephanie Vanmarcke, Els Van Eenhooge.
Contactez-nous pour plus d'informations sur contact@vandelanotte.be.
Un nouveau régime de régularisation permanent (?)
La mise en place d'un nouveau régime de régularisation fait débat depuis quelque temps. Sans doute entrera-t-il en vigueur le 1er juin 2016, même s'il subsiste encore quelques incertitudes. Comme les précédents, ce régime sera ouvert aux :

  • personnes physiques, qu'elles soient soumises à l'impôt des personnes physiques ou à l'impôt des non-résidents ;
  • personnes morales, sociétés civiles ou associations sans personnalité juridique soumises à l'impôt des sociétés ;
  • personnes morales soumises à l'impôt des personnes morales ;
  • entités étrangères soumises à l'impôt des non-résidents.

Ce nouveau régime permanent sera accessible aux personnes qui ont bénéficié d'une opération de régulation précédente. Toutefois, il ne sera possible de bénéficier du régime de régularisation permanent qu'une seule fois, comme c'était déjà le cas par le passé.

Quels revenus

Comme les droits de succession et une grande partie des droits d'enregistrement sont devenus une compétence régionale, le législateur limite expressément le nouveau régime de régularisation aux impôts sur les revenus, à la TVA, aux droits d'enregistrement, d'hypothèque et de greffe fédéraux et aux impôts visés dans le « Code des droits et taxes divers ». Pour l'instant, aucune régularisation des droits de succession n'est donc encore possible : il faudra attendre l'accord de coopération entre les législateurs régionaux et fédéraux.

Le nouveau régime de régularisation établit une distinction entre les « revenus régularisés », les « sommes régularisées » et les « opérations TVA régularisées ». Contrairement à la régularisation précédente, aucune distinction n'est prévue selon la gravité de la fraude fiscale.

Tarifs

Ces trois groupes sont soumis au même taux de pénalité. Ce taux de pénalité est relevé chaque année, ce qui sanctionne par conséquent ceux qui souhaiteraient différer leur régularisation. Les revenus, sommes et opérations TVA sont soumis au taux normal, majoré de :

  • 2016 : 20 points de pourcentage
  • 01/01/2017 : 22 points de pourcentage
  • 01/01/2018 : 23 points de pourcentage
  • 01/01/2019 : 24 points de pourcentage
  • 01/01/2020 : 25 points de pourcentage

Les capitaux fiscalement prescrits sont soumis à une taxe de 36 points de pourcentage, qui augmentera également chaque année :

  • 2016: 36 points de pourcentage
  • 01/01/2017 : 37 points de pourcentage
  • 01/01/2018 : 38 points de pourcentage
  • 01/01/2019 : 39 points de pourcentage
  • 01/01/2020 : 40 points de pourcentage

Ce taux de pénalité s'applique également aux capitaux fiscalement prescrits sous la forme d'assurance-vie, aux capitaux fiscalement prescrits de comptes étrangers et aux capitaux fiscalement prescrits de constructions juridiques.

La procédure de régularisation laisse également la possibilité de régulariser les cotisations sociales non prescrites qui sont dues sous le statut social d'indépendants :

  • 2016 : 15%
  • 01/01/2017 : 17%
  • 01/01/2018 : 18%
  • 01/01/2019 : 19%
  • 01/01/2020 : 20%

Charge de preuve

Concernant la procédure, il est important de savoir que la charge et le risque de preuve reposent intégralement sur les épaules des déclarants. Le déclarant doit donc démontrer que les revenus, sommes, opérations TVA et capitaux fiscalement prescrits ont été soumis à leur régime d'imposition normal à l'aide de documents écrits. La taxe de régularisation sera due sur la partie pour laquelle cette preuve ne peut être fournie.

Procédure à suivre

La déclaration-régularisation doit être déposée avec une explication succincte du schéma de fraude au Point de contact-régularisation. Le déclarant doit fournir les documents sous-jacents dans les six mois après introduction de la déclaration-régularisation.

Au terme de l'examen de la déclaration, le déclarant recevra une invitation à payer. La taxe devra être payée dans les 15 jours civils. Elle est définitive et sans la moindre réserve. Il n'est donc pas possible d'introduire une réclamation contre la hauteur de la taxe. A partir du moment où la taxe est payée de manière définitive et irrévocable, le déclarant bénéficie d'une immunité pénale tant sur le plan fiscal que sur le plan de la sécurité sociale.

Pour d'autres questions, n'hésitez pas à contacter un de nos spécialistes via contact@vdl.be.

Cet article a été rédigé par

Nous sommes aussi actifs dans les secteurs suivants

Cette liste ne comprend que quelques de nos secteurs spécialisés. Cliquez ici pour la liste complète.

Plus de nouvelles

Bientôt également 21% de TVA sur les prestations pro deo
vision actuelle

Bientôt également 21% de TVA sur les prestations pro deo

Les prestations des avocats et des huissiers de justice opérant sous le couvert du pro deo, sont soumises au taux zéro pour la TVA. La Cour de Justice européenne a toutefois jugé que ce taux n'est pas conforme à la directive sur la TVA.

Modifications en matière de déduction à titre de RDT et d'exonération précompte mobilier pour les dividendes
vision actuelle

Modifications en matière de déduction à titre de RDT et d'exonération précompte mobilier pour les dividendes

Avec la loi du 1er décembre 2016 « portant des dispositions fiscales » (MB du 8 décembre 2016) deux nouvelles dispositions ont été introduites en matière de déduction à titre de RDT et d'exonération du précompte mobilier pour les dividendes.

Publication Loi-programme du 25 décembre 2016
vision actuelle

Publication Loi-programme du 25 décembre 2016

La loi-programme du 25 décembre 2016 à été publiée le 29 décembre 2016 au Moniteur Belge.

Guichet unique de TVA pour l'e-commerce
vision actuelle

Guichet unique de TVA pour l'e-commerce

Un guichet européen sera établi permettant aux entreprises de remettre leurs déclarations électroniques pour l'e-commerce à l'étranger.

La doctrine Antigone en matière fiscale : le fisc peut-il utiliser des preuves obtenues de façon illicite ?
vision actuelle

La doctrine Antigone en matière fiscale : le fisc peut-il utiliser des preuves obtenues de façon illicite ?

La doctrine Antigone est une doctrine autorisant l'utilisation des preuves obtenues illicitement.

Aperçu complet>
Vandelanotte Aalst
AalstGentse Steenweg 55
T: +32 53 72 95 00
Vandelanotte Antwerpen
AntwerpenHerentalsebaan 71-75
T: +32 3 320 97 97
Vandelanotte Brugge
BruggeTorhoutse Steenweg 250
T: + 32 50 39 28 75
Vandelanotte Brussel
BrusselEsplanade 1/85
T: +32 2 427 44 53
Vandelanotte Deinze
DeinzeKastanjelaan 17 bus 2
T: +32 9 381 51 81
Vandelanotte Kortrijk
KortrijkPresident Kennedypark 1a
T: + 32 56 43 80 60
Vandelanotte Tournai
TournaiAvenue de Maire 101
T: +32 69 22 64 95
Zele
ZeleNachtegaalstraat 8/w5
T: +32 52 21 85 07
Menu
Choix de langue
nlfren